dimanche 13 novembre 2016

Huntington: fini le melting pot américain?

Il y a déjà 18 ans, sous la présidence de Bill Clinton, j'avais rencontré Samuel Huntington à Washington. L'auteur du «Choc des civilisations» m'avait cette impression, fausse peut-être puisque notre rencontre n'avait pas duré plus d'une heure: celle d'un homme disponible, ni sympathique ni antipathique, mais dépourvu de charisme, qui considérait les relations internationales comme un chercheur en biologie observe sous son microscope le comportement d'organismes qui échappent généralement au regard. Son regard à lui frappait par une apparence de neutralité devant les phénomènes exposés. Sans que cela ne l'empêche d'ailleurs de donner ici ou là son propre avis.
Aujourd'hui, divers commentateurs rappellent soudain l'existence du livre de Huntington. En France, plusieurs semblent le lire pour la première fois, ou le redécouvrir, de Michel Onfray à Zemmour...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire